+ Toutes les playlists

Volcano: l'éruption d'un homme sur le bord de la crise de nerfs

Consultez dès maintenant nos critiques en vue du 40e Festival du Nouveau Cinéma et suivez notre couverture jusqu'au 23 octobre!

 

Volcano ****

Volcano est un premier long métrage du réalisateur islandais Rúnar Rúnarsson, qui a vu ses courts nommés aux Oscars (The Last Farm, 2005) et à Cannes (Smáfuglar, 2008).

Oui, on débute le film sur des images d'un volcan en éruption, mais on ne parlera pas ici d'Eyjafjallajökull. Le volcan en question réside plutôt à l'intérieur d'un homme ni aimable, ni aimant.

En début de film, Hannes, concierge depuis une trentaine d'années, prend sa retraite. Il est morose, chialeux, et questionne tout. Deux tentatives de suicide avortées plus tard, il décide enfin de se confier à sa femme. Il s'ouvre sur ses démons et dans cette intimité, ils font l'amour.

Comble de malchance, c'est au moment où il retrouve enfin la flamme en lui que sa femme est victime d'une crise cardiaque et devient légume. Malgré le désaccord de ses deux enfants, Hannes transporte sa femme Anna chez lui pour en prendre soin, seul.

Dans les semaines qui suivront, Hannes ne pense plus à sa propre mort, mais met toutes ses énergies à garder en vie celle qu'il aime. Après tout, ce qu'il doit à Anna est énorme, ayant longtemps eu un comportement totalement désagréable. 

La transition d'Hannes débute. Il a des projets, comme remettre à neuf son bateau. Il est plus ouvert avec son fils et petit-fils. Mais puisque tout sentiment chez lui nécessite un effort supplémentaire, l'éruption est inévitable. 

Volcano, ou comment se pousser à bout.

Le 13 octobre à 21h15 à l'Ex-Centris
Le 14 octobre à 17h à l'Ex-Centris
Dans le cadre du Festival du Nouveau Cinema
nouveaucinema.ca