+ Toutes les playlists

Oslo, August 31st: l'alcool, la drogue, le party, la désintox et après?

Consultez dès maintenant nos critiques en vue du 40e Festival du Nouveau Cinéma et suivez notre couverture jusqu'au 23 octobre!

 

Oslo, August 31st ****

Anders est un joli jeune homme au sourire sincère, mais au passé trouble. À 34 ans, il sort de désintox, le temps d'une journée, après avoir abusé d'à peu près tout. En constatant son aliénation et tous les changements autour de lui, aura-t-il le courage de tout recommencer à zéro pour reprendre sa vie en main?

Oslo, August 31st est un second long métrage du réalisateur danois Joachim Trier. Il a choisi de collaborer une fois de plus avec la star de son premier film, Reprise (2006), Anders Danielsen. Celui-ci habite le personnage principal d'Oslo d'une vulnérabilité frappante.

Dans le but de se rendre à une entrevue pour un emploi en rédaction, Anders se rend donc en ville. Il constate que son meilleur ami est maintenant un père de famille ennuyé par le manque d'éclat et de sexe dans sa vie de couple. Puis il y a sa soeur, qui refuse de le revoir, carrément craintive.

Au cours de cette journée, dans chaque regard échangé, chaque dialogue avec d'anciennes connaissances, on sent le malaise d'Anders. Il n'est plus lui-même et ne sera plus jamais vu de la même façon par ses proches.

Anders retrouve toutefois son sourire lorsqu'il réalise qu'il y a une partie du monde qui continue de bouger. C'est dans la rencontre d'amis fêtards qu'il goûte de nouveau à l'alcool et aux désirs de tout genre. Puis, le terrain devient dangeureusement glissant.
 

Le 13 octobre à 17h à l'Ex-Centris
Le 14 octobre à 14h15 au Cinéma Quartier Latin
Dans le cadre du Festival du nouveau cinéma
nouveaucinema.ca