+ Toutes les playlists

Laurent Gréco métamorphose le Perrier en une expérience multi-sensorielle


C’est à Ateliers & Saveurs qu’ont eu lieu mardi les deux séminaires montréalais de Mixology by Perrier donnés par Laurent Greco, ambassadeur de Perrier en pleine tournée mondiale. Propriétaire du Mojito Lab à Paris et missionnaire de l’eau pétillante, il scillonne la planète pour expliquer comment repousser les limites du cocktail.

Français d’origine, Laurent Greco est un fort sympathique gaillard. D’abord, il surprend l’auditoire en mentionnant que le Perrier vient d’une source quasi-intarissable d’eau naturellement gazéifiée de CO2 à Vergèze, dans le sud de la France. Puis, muni de son sarau et de son intarissable sourire, le scientifique de la mixture nous fait rapidement comprendre qu’un bon drink, c’est beaucoup plus qu’un mélange des fonds de bouteilles d’alcool du bar de nos parents et d’un peu de Sunny Delight: «Il ne faut pas seulement servir Perrier. Il faut le mettre en scène».

On goûte à des boissons fluorescentes, aromatisées à diverses épices, à la fumée de sciures de bois et à la barbe à papa. Vient ensuite le moment du mix le plus inusité: le Perrier au caviar de menthe. Des petites billes vertes gisant au fond du verre, le drink bouillonne et fûme tel une potion de sorcière. C’est exactement comme un cours de sciences physique de secondaire 4 mais sans la grande rousse qui s’évanouit au moment de disséquer l’intestin grêle du rat. «Quelqu’un veut goûter? Mademoiselle?», lance le maître barman en s’avançant vers moi. 

Eh zut. 

Je gémis un « ahhrgg » sceptique.  Tout le monde s’esclaffe, ça me détend, mais je dois tout de même y tremper mes lèvres. Implorant la protection des ancêtres, j’y plonge et… c’est bon! Ça y’est, Laurent Greco on est convaincu. Définitivement, il faut oser en terme de culinarité liquide. 

Bon ciao, je vais me faire un chocolat chaud rehaussé d’une tranche de bacon, juste pour voir.

societeperrier.com