+ Toutes les playlists

Michel Quintal revient avec émotion sur la 9e saison du Piknic Électronik

Les habitués de la première heure seront stupéfaits de se faire rappeler que la 9e saison du Piknic Électronik, cet événement-phare des étés montréalais s’achève. Les autres en seront profondément désolés. Car la question est sur bien des lèvres: «Que ferons-nous de nos dimanches?». Prenez des forces, car à peine remis de votre été festif, Igloofest pointera dans votre paysage culturel le bout de son petit nez froid. Entretien avec Michel Quintal, un des fondateurs de ce que nous pouvons aujourd’hui appeler un «mouvement».

 

Je me souviens avec émotion d'une époque pas si lointaine où nous étions une trentaine de danseurs sous le Calder à 19h à danser au son de gens comme les Jardiniers et Robert de la... Gauthier. Ça fait déjà neuf ans?
Ben oui, la 9ième saison se termine dimanche... Je sais pas trop quoi te dire, vu qu'à la base, c'est pas une question, ça!

As-tu une idée approximative du nombre de tes cheveux dont la pigmentation est passé du brun au gris en raison de cette épuisante activité estivale?
À ma connaissance, toujours pas de cheveux gris... Ma barbe, par contre, commence à grisonner un brin! J'ai aussi pris un bon 30 livres depuis 9 ans, je travaille à remédier à ça, calvaire. On a maintenant une très jeune mais solide "ékip" pour nous épauler. Ça aide vraiment. Côté stress, c'est assez intense, surtout avec les dimanches pluvieux du mois d'août!

Quelques hauts faits de cet été que tu aimerais partager?
Je chiale contre la pluie, mais les sets de Sébastien Léger (3 juillet) et de Misstress Barbara (4 septembre) ont été des moments marquants. On dirait que les orages opèrent une magie intense entre les artistes et le public. C'était beau à voir.

L'ouverture de la saison, avec un record d'assistance et Dubfire, a aussi été fou. Disons qu'on a été pris de court un peu! J'y repense... là aussi il pleuvait en fin de soirée!

Un des aspects qui me fait le plus plaisir cette année est la popularité de la scène Guru. Il y a eu là des micro-partys intenses. Surtout de belles découvertes, de la diversité... Je pense à LOL Boys (22 mai), James Holden et Sutekh (5 juin), Nathan Burns et Elio Krass (26 juin), la gang derrière les soirées Forward (19 juin), Botnek (11 septembre)... et aussi à la projection du film The Wall d'Alan Parker (4 septembre)!

Ce qui est vraiment cool pour moi, c'est que chaque semaine amène quelque chose de différent. Il n’y a jamais deux Piknic pareils. Autant au niveau de l’assistance que de la musique, ça varie d'une semaine à l'autre.

Le concept du Piknic a fait des petits?
Oui, en effet. Un petit pour le moment. À Gatineau! On devait également faire quelques Piknics à Barcelone, mais le changement de gouvernement en Espagne à contrecarré nos plans... pour le moment!

Igloofest 2012 arrive plus vite qu'on le pense... aurais-tu envie de nous mettre l'eau à la bouche?
L'air de rien, on a déjà plus d'une dizaine d'artistes confirmés. J'aurais le goût de te balancer des gros noms mais je vais me retenir... jusqu'au 15 novembre, date du dévoilement de la programmation!

Ok, puisque tu insistes.... et puisqu'il l'a lui-même déjà annoncé, on ramène Sébastien Léger cet hiver!

Je peux aussi te dire que la configuration du site sera mieux adaptée aux grandes foules qu'on a eu l'hiver dernier. Donc plus de plaisir à prévoir... On travaille déjà très fort afin que l'expérience des festivaliers soit encore plus riche et forte que par le passé. J'ai vraiment hâte de pouvoir vous en parler après le 15 novembre. En fait, j'ai surtout hâte de vous voir vivre le festival. De vous voir assumer votre nordicité, votre côté party animal. Bon ça y est, j'ai presque hâte à l'hiver!

Vous co-produisez dorénavant des spectacles, dont celui de Portishead le 7 octobre. Est-ce que c'est une habitude qui va s'incruster chez vous pour de bon?
Ça faisait longtemps qu'on voulait ramener Portishead à Montréal. Mon rêve aurait été de carrément les produire pendant Igloofest, mais ça ne se pouvait pas. Là, on avait l'occasion de co-produire le spectacle avec Evenko et Greenland, alors on a sauté dessus! La dernière fois que je les ai vus, c'est à Coachella en 2008, et ce fut l'un de mes cinq meilleurs shows à vie. Je compte les jours qui me séparent du 7 octobre depuis des semaines! Vraiment, vous seriez fou de manquer ça.

Pour répondre à ta question, on aime beaucoup travailler avec la gang d'Osheaga (Evenko) et on n’hésitera pas à produire des spectacles (avec ou sans eux) dans le futur si le "timing" et le "fit" sont bons. On ne veut pas produire des spectacles juste pour produire des spectacles. D'autres le font très bien (Evenko, Greenland, Blue Sky, High food/NEON, etc.). Lorsqu'on le fera, c'est parce qu'on croit qu'on peut faire une différence, qu'on peut offrir un plus.
 

Le dernier Piknic Électronik de la saison a lieu ce dimanche 25 septembre avec Mightykat, Nymra & Sofisticated et dOp.