+ Toutes les playlists
Pop Montréal
19 septembre, 2011 - 19:07

L’inclassable combo The Breezes au menu des découvertes de Pop Montréal

Comme chaque année, le festival Pop Montréal vient avec son lot de visites attendues, mais la majeure partie de la programmation est composée de noms peu ou pas connus. C’est souvent que le vrai fun se trouve, en fait. Entrer quelque part, ne pas savoir à quoi s’attendre, tomber amoureux, rester indifférent ou détester, mais dans tous les cas avoir l’impression d’avoir élargi ses horizons.

Pour qui voudrait en profiter pour se mettre à jour, faire du rattrapage, quelques détours s’imposent. En tête de liste, les deux concerts du quatuor montréalais The Breezes, le mercredi 21 septembre au Petit Campus en première partie des Balconies et de JF Robitaille, ainsi que le samedi 24 septembre à 14h dans un endroit nommé Chez Cool, au 4562 Sainte-Dominique, dans le cadre d’un barbecue gratuit lors duquel se produiront également Touchy Mob, Institutional Prostitution, Daniel Isaiah et Girl.

Un peu plus connu du côté anglo que franco à Montréal depuis sa formation, il y a deux ans, le quatuor est notamment composé d’un membre des Golden Isles (le chanteur Adam Feingold) et d’un ex-Lovely Feathers (le batteur James Benjamin). S’il tarde à faire sa marque du côté franco, il n’a en revanche pas tardé à faire du bruit au-delà de nos frontières. Les derniers mois l’ont en effet vu tourner en Ontario et aux États-Unis, périple durant lequel il a enregistré une session pour le fameux site Daytrotter.

Décrire le groupe musicalement est un peu plus complexe. Ses premiers EP lancés en 2010 (dont trois gratuitement via son blogue) suggèrent un indie-pop aérien et estival, teinté de soul, en phase avec son nom, mais sa plus récente parution, l’album Update My High (en fait une compilation d’extraits des EP précédents) est dans une veine plus électronique et expérimentale. Tout indique cependant que son album à paraître suivra la direction pop et organique des premiers EP et de ses concerts.

Sinon, on vous recommande aussi d’aller jeter une oreille à Ponctuation, un jeune duo rock garage de Québec, le 21 septembre au Quai des brumes. Un autre tandem à surveiller, cette fois dans une veine plus électronique, serait Chevalier Avant Garde le 22 à la Casa del popolo. Il s’agit des anciens Postcards reconvertis à leurs premières amours après un bref séjour dans l’indie-pop.

Pop marque également le retour de l’intéressant troubadour hip-hop/folk Ira Lee, personnage à la plume unique originaire des Prairies, un temps installé à Montréal, mais ayant passé les derniers mois en France. Il sera du «jam d’ouverture» du festival le mercredi 21 septembre à la Mission Santa Cruz avec Technical Kidman, Rich Aucoin et Kuhrye-oo ainsi qu’au barbecue de Blue Skies Turn Black le 22 septembre à la maison Notman.

Trois autres jeunes formations à surveiller: la fusion d’ex-Cougarettes et de Mathias Mental nommée Tango Charlie, jeudi 22 septembre au Royal Phoenix avec Hexes and Ohs, Le Couleur, Mood Rings et Beverlay; la nouvelle incarnation de L’Ours nommée Bernhari, mercredi 21 septembre au Balattou avec The Chairman, Le Trouble et Norvaisa ainsi que le fougueux nouveau tandem rock montréalais The Redmond Barry’s, vendredi 23 septembre au Barfly avec Dearly Beloved, Graven, André Bluteau et Eugene Ripper.

popmontreal.com