+ Toutes les playlists

Éthique urbaine: l'union ne fait pas toujours la force

Ici ce soir, j’ai envie de te parler de mariage. Parce que c’est l’été et qu’il arrive un temps dans la vie où nos fréquentations s’adonnent à cette activité. D’ailleurs, j’en ai deux à l’agenda, dont un gai. Évidemment, je l’avoue, ça m’excite vraiment un mariage gai. Juste le fait d’être plus excitée qu’à l’habitude, ça me rend moins cool, mais on a beau dire y’a quand même pas des tonnes de personnes qui y ont déjà assisté et qui sont ben au-dessus de leurs affaires à cet égard. Ça me fait penser, y doit ben y avoir déjà plein de divorces gais? Pourquoi on n’en a jamais parlé? J’en glisse un mot à Patrick Lagacé.

Anyway, les mariages, j’suis bien placée pour en parler, j’en ai déjà deux à mon actif, dont un encore en fonction, pis mon wedding cake a même fait la rubrique de mondanités de The Gazette. Afin de t’éviter de sombrer trop profondément dans la quétainerie en tant que vedette principale ou simple invité, je t’invite à suivre mes précieux conseils.

 

En aucun temps, tu ne surprendras tes invités avec une première danse de type chorégraphie avec tes best men pis tout le kit. Tu trouves pas que se marier, c’est déjà assez stressant de même? Choisis également ta toune de la première danse avec attention. Donne-toi la peine d’écouter les paroles. You’re Beautiful, c’est l’histoire d’une fille qui est avec un autre gars que tu croises un jour que t’es high. Je te souhaite pas ça.

Ta robe de mariée? Comment dire, c’est dur à expliquer. Tsé, t’es pas obligée de porter une robe strapless. Je dis juste ça de même parce que toutes les filles semblent penser que c’est the way to go, mais passer sa soirée à tirer sa robe par en haut, c’est pas toujours winner, pis avoir un gros espace entre les totons pis la robe quand t’es assise non plus. Si t’es invitée, tu fais pas un «Pippa» pour voler le show. C’est tout ce que j’ai à dire là-dessus.

C’est pas le temps de changer de style cette journée-là, non plus. T’es du type aux yeux charbonneux et qui, parce qu’elle se marie, demande à sa maquilleuse de lui faire un look «Belle d’Ivory»? Recipe for disaster. T’es une fille urbaine? Tu fais pas ta réception dans une bergerie.

Marie-toi pas dans le sud, pis surtout pas nu-pied, ou en maillot de bain, please! Tu vaux plus que la petite pergola recouverte de ballons qui sert trois fois par jour et que le photographe du resort qui va te faire sauter sur la plage pis tracer un coeur dans le sable.

Question de logistique. Sois consciente que si tu te maries à 14h pis que tu pars trois heures pour prendre tes photos au Jardin botanique, c’est chiant pour tout le monde. Surprends-toi pas qu’on soit tous saouls à ton arrivée.

Si t’as pas les moyens d’inviter 150 personnes, invites-en donc 25, mais fais le classy, au lieu de les enterrer au sous-sol de La Casa grecque à Laval avec des petits pains dans des plastiques. Imagine-toi pas que beaucoup de monde = plus de cadeaux. Imagine-toi plutôt que toute ta vie les gens vont faire l’association Caroline et JF = petits pains enrobés de plastique. C’est un fail assuré pour l’humanité.

Non, c’est pas ok d’offrir aux mariés une tasse de céramique que t’as faite au Café Céramique, pas plus que de se mettre 40 dans une enveloppe pour donner 150$. Faire un chèque NSF n’est guère mieux, c’est gênant pour tout le monde, j’en parle en toute connaissance de cause.

Honnêtement, on n’en a rien à cirer de ton centre de table, c’est vraiment pas obligatoire de nous faire jouer à la cuillère musicale pour le gagner, ni nous faire chanter par table une chanson d’amour.

Tu veux économiser à quelque part? Pas de bonbonnière, de stylo avec vos deux noms, pas de fragrance en votre honneur, pas de cadre. RIEN. C’est-tu clair? Y’a rien de pire que ces cossins-là. Tu te sens mal de les jeter faque ils te suivent malheureusement toute la vie.

Si tu trouves ça trop compliqué pour toi, tu peux toujours louer Blue Valentine et l’écouter avec ton futur-ex. Ça va te faire économiser beaucoup d’argent.