+ Toutes les playlists

Tuyaux-concerts: Tonstartssbandht, Francofolies et Junior Boys

Plus de doute possible l’été est maintenant à nos portes. Plusieurs choses se prennent bien avec ce retour à la dolce vita. Oui, les barbecues et tout le tralala. Mais aussi: les festivals extérieurs.

Le début des Francofolies arrive donc à point, quoiqu’on se doute bien qu’après la dernière semaine et demie de soleil, on ne pourra étendre la faveur pour un autre neuf jours supplémentaire. Parions que les nuages et la pluie reviendront en même temps que les premières notes des concerts. Mais faisons un instant comme si la vie nordique et chance allaient de pair…

Au-delà de la musique grand public qui compose l’essentiel de la programmation du festival, qui se tient du 9 au 18 juin, il y quand même de quoi se ravir le canal auditif chaque soir sur le site. Ça tombe bien: le plus intéressant tombe dans la programmation extérieure gratuite. Le vendredi 10 juin, il y a la pop sucrée de Grenadine, une escapade solo d’un tiers d’Omnikrom, Linso Gabbo alias Jesuis Gabbo ainsi que le meilleur combo de hip-hop francophone du moment, Alaclair Ensemble.

Samedi le 11, on vous recommande le rock franco de Lila dit ça, un premier en concert en français des vétérans ska des Planet Smashers, le charismatique rappeur Dramatik ainsi qu’un DJ set de Kenlo Craqnuques en fin de soirée au Shag, tandis que du côté des concerts payants, le dixième anniversaire de C4 rassemblant Galaxie, les Dales Hawerchuk, Gatineau et Band de garage au Métropolis promet une belle dérape rock.

Dimanche le 12, à l’extérieur, il y a la chanson aérienne de Philémon chante et l’étrangeté bien articulée (et cagoulée) de Géraldine. Lundi le 13, on va du country de Caloon Saloon à la pop métissée de Ngâbo (pas Linso) en passant par le rock aux textes riches d’Été 67 et un DJ set de la gang de Dare to Care au Shag.

Mardi le 14, le séducteur en jeans serrés Jimmy Hunt ajoute un peu de piquant à la programmation intérieure à l’Astral tandis que le combo folk-rock Tire le coyote, le rappeur Webster et le chansonnier prog Jérôme Dupuis-Cloutier attirent l’attention à l’extérieur. Enfin, mercredi le 15 (on vous parlera du reste de la programmation dans la chronique de la semaine prochaine), on attrape on a créé UN MONSTRE du côté extérieur et ces bons vieux Breastfeeders à l’Astral du côté intérieur.

La folie en deux
Tout cela est bel et bon, mais pas très neuf pour qui suit l’actualité musicale de près durant le reste de l’année. Pour une bonne dose d’inconnu et de folie, ça se passe ce jeudi 9 juin au Il Motore alors que l’indescriptible paire de frères Tonstartssbandht, qui se partage entre Montréal et New York, souligne le lancement de son nouvel album, Now I Am Become, au Il Motore en compagnie de l’étoile montante Grimes, des Vancouvérois de Makeout Videotape et du nouveau projet Planet Hollywood (qui comprend un ex-membre des clownesques Homosexual Cops).

Loin d’avoir perdu son inspiration, son mordant ou son étrangeté depuis ses deux EP de 2009, le duo redouble au contraire de fantaisie sur le nouvel opus et se fait même plus accrocheur que jamais. La réaction imprévisible du public est aussi quelque chose à voir dans les concerts du groupe.

Enfin, dans la catégorie «show qui a lieu au mauvais moment de l’année», le gagnant de la semaine est le duo ontarien Junior Boys, qui s’arrête ce samedi 11 juin à la Sala Rossa en compagnie de Miracle Fortress et de Huren, mais dont le synth-pop polaire et cristallin aurait mieux adapté pour une froide semaine de février. Qui sait, peut-être qu’une chaleur suffocante rendra ce son particulièrement appréciable ce soir-là. Et même sans cela, on parle quand même de l’un des meilleurs combo électro-pop du moment. Son petit nouveau, It’s All True, comporte la même recette qu’à l’habitude, mais quand c’est aussi bien fait, on ne dit pas non.

Également au calendrier: Yeasayer avec Smith Westerns et Hush Hush, mercredi 8 juin au Club Soda; Daniel Isaiah avec Sea Oleena et DJ Andrew Rose, jeudi 9 juin au Divan orange; Rihanna avec Cee-Lo Green et J. Cole, vendredi 10 juin au Centre Bell; Allo Darlin avec Expo 67 et Lanan Adcock, vendredi 10 juin au Il Motore; Keiji Haino avec Preterite et Esprits frappeurs, vendredi 10 juin à la Sala Rossa; Tombs avec A Storm of Light, Ghast et Holy Divide, vendredi 10 juin aux Katacombes; Joe Grass avec Travelling Headcase et Tiny Half Hindu Guy, vendredi 10 juin au Quai des brumes; Pierced Arrows avec Red Mass et Complications, samedi 11 juin au Il Motore; Alela Diane avec The Parson Red Heads, dimanche 12 juin au Il Motore; Architecture in Helsinki avec Hooray for Earth, dimanche 12 juin à La Tulipe; Omar Souleyman avec Aroara, lundi 13 juin à la Sala Rossa.

Un incontournable? Tonstartssbandht avec Grimes, Makeout Videotape et Planet Hollywood, jeudi 9 juin au Il Motore.