+ Toutes les playlists

Holy Hit!: Jimmy, j'te veux dans ma vie

Après m’être pitoyablement ridiculisée au dernier karaoké en beuglant, Jimmy, j’te veux dans ma vie (c’était Billy qu'il fallait crier), je me suis dit, qu’il me fallait lui faire hommage, à lui, à ce Jimmy. Après des titres comme Billy j’te veux dans ma vie et Ziggy (un garçon pas comme les autres), je me suis dit, que c’était que de bien piètres pseudos pour Jimmy, le vrai bad boy de mes rêves.

Je me suis donc penchée, sur le cas à Jimmy, celui qui te prêche «fun, fun, love in, yeah».

 

Puis le Jimmy, film noir, celui de Patrica Kaas.  

Finalement, j’ai trouvé LE Jimmy, celui d’Alain Souchon, qui résume tout, le Jimmy suprême, celui qui séduirait Isabelle Adjani dans l'Été meutrier. Et depuis, je pense changer mon nom, pour Jimmy(e). 

«Depuis le temps qu'il rame sur le sable au fond d'une cave
Un chômeur en déroute, le fils de la pharmacienne
…Un mélange de jazz and blues version new-wave africaine.
Il a vendu sa mob et le cuir de son blouson
…Il chante des les campagnes, dans les bals du samedi
Des rock'n roll banane, des reggaes jalousie
J'aime sa petite gueule d'amour.
J'ai caressé son jean, j'ai dormi sur sa guitare»

J’en perds mes mots.

Prochain prénom thématique? Je vais consulter la discographie d'Alain Souchon, on s'en reparle.