+ Toutes les playlists

Critiques CD: City and Colour | Little Hell

Avant on parlait de City and Colour comme d’un projet parallèle de Dallas Green d’Alexisonfire, mais de plus en plus, on dirait que c’est le contraire, tellement Green a rallié de fans à sa cause. Un chanteur punk qui, en solo, fait du folk et parle de ses émotions. OK, rien de trop original, mais au moins, Green le fait bien. Il a une bonne voix, mariée à des arrangements qu’il fait passer de sobres à carrément dépouillés, mais quelques pièces sont plus enrobées. Ceux qui aimaient Alexisonfire auront l’impression d’avoir perdu Green pour toujours; ceux qui ont aimé les deux premiers City and Colour s’y retrouveront rapidement.