+ Toutes les playlists

All Night Long: MUTEK pour tous avec Terry Lee Brown Jr, Billy Dalessandro, Plastikman et Wareika!


Lors de sa première édition en 2000, le festival MUTEK défrichait un terrain vierge semé d’embûches, et célébrait la musique électronique minimale et expérimentale. Au sein d’une scène où primait la house, le drum n’ bass et le downtempo, Alain Mongeau et sa bande devaient passer pour de joyeux hurluberlus.

Alors qu’est déjà entâmée la 12e édition du festival, on se rend bien compte de son ampleur. Le festival n’a jamais été aussi populaire, et son public vient des quatre coins du globe. La programmation demeure audacieuse, et la scénographie des présentations au Métropolis est à couper le souffle. Et plus que tout, le grand public parvient à apprécier les prestations sans nécessairement se sentir étranger à cette musique qui, dans d’autres circonstances, pourrait leur paraître inaccessible.

Comme tout le monde y va de ses recommandations, je n’hésiterai donc pas à partager les miennes avec vous cette semaine.

 

NOCTURNE 2
On dénote une certaine hype pour Modeselektor, qui ont tout déchiré lors d’une édition précédente du festival, mais mon vote d’intérêt s’envole plutôt vers le confort feutré du Savoy, où aura lieu un showcase de techno canadienne. On pourra y entendre des live de Groj et Arthur Oskan, ainsi que des deux montréalais Mateo Murphy et Billy Dalessandro. Alors que Murphy n’a pas présenté de nouveau matériel à la face du monde depuis Mathusalem, Dalessandro travaille sans relâche à composer de nouvelles pistes, alors même si vous l’avez entendu récemment, vous risquez d’être surpris.
Nocturne 2 | Jeudi 2 juin | Metropolis | 59, Sainte-Catherine Est

 

PIKNIC 1
Depuis quelques années, le Piknic ayant lieu pendant le week-end MUTEK est victime d’une malédiction cuisante : la température y est toujours exécrable. L’an dernier, la pluie s’est arrêtée juste à temps pour le set de Paul Kalkbrenner, décourageant plusieurs fidèles de demeurer sur les lieux. On espère que cette année fera exception, pour nous permettre de profiter de façon optimale de la house champ gauche des Gulf Stream, Luke Abbott, Floating Points et Terry Lee Brown Jr. On attend ce dernier de pied ferme, avec sa tech-house deep et variée, qui sera particulièrement de circonstance.
Piknic 1 | Samedi 4 juin | Place de l’Homme du Parc Jean-Drapeau | piknicelectronik.com

 

NOCTURNE 5
Bien que Nocturne 4 soit l’événement « festif » par excellence, et que James Holden soit un favori des Montréalais, sa sélection trancey-rêveuse me laisse de glace, et je préfère de beaucoup le line-up de la soirée de clôture. Avec un Akufen en forme de Horror Inc, Radiq et Danuel Tate, on est en présence de beaucoup d’audace. Et c’est le groupe Wareika qui m’excite le plus. Ce trio de multi-instrumentistes allemands pratique une musique électronique à mi-chemin entre la house et le jazz, à la façon d’un « jam band », ce qui donne des prestations uniques et imprévisibles. Une conclusion de mise pour un festival aussi aventureux.
Nocturne 5 | Dimanche 5 juin | SAT | 1195, Saint-Laurent | sat.qc.ca

Il ne faut aussi pas manquer Plastikman au Métropolis vendredi soir, et les multiples performances dans le métro et ateliers professionnels présentés au Monument National. Pour un horaire détaillé, visitez le mutek.org!

 

AUSSI À SURVEILLER
Vendredi : Au Stereo, Nic Fanciulli et Joel Mull font la fête pour célébrer le label Saved. Au Circus, Viktor Destin et Creator reçoivent Brian Sanhaji à la soirée Blackout.

Samedi : Dave Seaman passe par le Circus. Le festival Panorama présente une nuit à l’Espace des Arts, avec entre autres Derek Marin, Pat king et Kevin Osha, et une partie des profits ira à l’Association Canadienne pour la santé mentale.