+ Toutes les playlists

Elektra: Martin Messier dirige le Sewing Machine Orchestra avec brio

 
L’artiste multidisciplinaire Martin Messier possède un bon sens du rythme, et l’utilise pour bâtir des installations qui explorent les relations entre le son et l’image, installations qu’il a présentées dans plusieurs festivals de renom à travers le monde. Son Sewing Machine Orchestra, qu’il présentera à Elektra, est composé de huit machines à coudre Singer dont il tire une symphonie industrielle.



Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de tirer des sons d’un objet aussi peu musical qu’une machine à coudre? C’est l’attirance envers l’objet, sa qualité esthétique. Je me suis lancé en pensant à toutes les manipulations manuelles que je pourrais effectuer. En démarrant le projet, je me suis rendu compte qu’il y avait des tonnes de possibilités sonores en automatisant le moteur de ces machines, qui sont d’une rapidité et d’une acuité incroyables.


Trouver huit machines antiques du même modèle a dû être toute une odyssée... La fameuse question… Étrangement, non! Je les ai toutes trouvées chez des gens pour qui elles avaient une valeur familiale, mais aussi esthétique. Les gens ont la tentation de s’en départir, mais ils n’osent pas nécessairement. C’est ce qui fait aussi le charme de ce genre de création: je travaille avec des objets qui ont un passé, du vécu.


Les restes de l’ère industrielle offrent des possibilités infinies d’installations. Tu as déjà travaillé avec de vieilles horloges. Crois-tu un jour revenir vers les machines d’époque? Pour l’instant, tout ça s’inscrit dans une suite logique. J’ai déjà en tête un ou deux projets où j’utiliserai d’autres machines / objets dans un contexte complètement différent de Sewing Machine Orchestra. D’un autre point de vue, j’ai aussi un désir de travailler sur des oeuvres plus formelles, moins anecdotiques. Ça va émerger d’ici quelques années.


Ce sera ta première fois à Elektra. que représente pour toi ce festival? Je l’aime beaucoup, j’y vais chaque année. C’est aussi l’endroit où j’ai découvert les arts numériques, un lieu où on voit des projets artistiques inédits… 



Sewing Machine Orchestra
Le 5 mai à 21h | Usine C | 1345, Lalonde
elektramontreal.ca | mmessier.com