+ Toutes les playlists

Éthique urbaine: These are a few of my favourite things

C’est en tombant par hasard sur le nouveau canal de télé OWN et en visionnant l’émission Oprah: Behind the scenes (que j’adore, soit dit en passant) que m’est venue l’idée de faire une chronique positive, pleine de grâce et de reconnaissance. C’est vrai quand même, on peut pas s’épanouir dans l’allégresse en laissant toujours sa switch à bitch. Bref, dans cet épisode de making of, Oprah préparait sa célèbre émission My Favorite Things (imaginez ce titre crié – chanté avec tout plein de trémolos et de points d’exclamation) et semblait en retirer un trop-plein de plaisir. J’ai eu envie de faire comme elle. Minus la célébrité. Minus le cash. Minus les livres en trop. Minus le fait que je vais quand même pas vous offrir en cadeaux toutes mes favorite things parce que je ne suis pas Oprah, vous l’aurez sans doute déjà compris, mais j’insiste pour le redire.

Étant réputée pour être une fille de simplicité involontaire, un rien m’allume. Et cette saison, des riens qui m’allument, y’en a tout plein. Entre autres: une petite robe Alice + Olivia toute fleurie et fabuleuse à souhait et nommée si gentiment «puffy prom dress». Dans le même rayon, soit celui des affaires-superficielles-dont-on-n’a-pas-vraiment-besoin-mais-qu’il-nous-faut-à-tout-prix, j’ajoute un sac à main blanc, absolument. Mon préféré (pour lequel, je vous l’avoue, j’ai succombé)? Le Faithful Mantha d’Alexander McQueen, en me convainquant que si mon chum m’était infidèle, je pourrais toujours me rabattre sur mon tote. Et quel tote, ce Alex!

Parce qu’il faut du linge mou et que c’est plus agréable quand c’est mou et beau (quelle phrase surprenante!), la collection Splendid été 2011 n’a pas sa pareille et vous la retrouverez entre autres chez Billie, encore et toujours ma boutique préférée, je vous l’affirme. Parlant de mou, j’adore les pantalons en soie avec élastique à la cheville qu’on porte avec talons, t-shirt gris en V accompagné d’un super beau collier… et mon collier préféré cet été, celui que je vais porter et reporter, c’est le Bold & Bronze de VDesign.ca dont la designer s’adonne aussi à être mon amie préférée et puisque je me prends pour Oprah, ben je dirais que Vanda c’est ma Gail à moi… Évidemment que dans mes favourite things, il n’y a pas que des vêtements, au grand dam de celles qui aiment m’accuser de superficialité. Dans la catégorie toutes les autres choses qui ne sont pas des vêtements que j’aime en ce moment, il y a… du vernis à ongles (ben quoi? c’est pas des vêtements) et celui que je demanderais en special request à Tami Beauté des Ongles sera Big Hair…Big Nails de OPI. Il y a aussi, je ne sais pas pourquoi, la toune de J-Lo remix machin On the floor. Vraiment bizarre, mais quand ça joue, je me sens les jambes shimmerizantes, je fais un regard de guerrière par en haut, pis adviendra ce que pourra. Ah, parlant de shimmer, vous ne devinerez jamais my love of the week! La lotion quotidienne avec effet chatoyant Quench de Olay. Sérieux, ça faisait longtemps que j’avais vu mon mollet briller aussi naturellement, c’est ben pour dire.

Ça me fait penser, brillance naturelle, à Sophie Durocher qui anime Ici et Là. J’adore son émission sur Vox que je trouve pertinente, et il me fait extrêmement plaisir d’y retrouver souvent Lucien Francoeur. Sur la même chaîne, Le Lab, animé par Philippe Fehmiu, est devenu l’un de mes rendez-vous de la semaine dû au fait qu’on y retrouve ma belle Melissa Maya Falkenberg et la pétillante Camille Dg, mais aussi parce que cette émission est vraiment actuelle dans sa forme et son contenu, pis il en faut de la bonne télé de même. Tant qu’à rester «connectés» et branchés, tonpetitlook.com par les demoiselles Stratis et Darsigny est mon blogue mode montréalais du moment, j’ajoute toutefois que j’adore la fraîcheur et la candeur de Stéphanie Goddard dans Modern.Antoinette. Sur Facebook, j’apprécie franchement la bonne humeur d’Angelo Cadet, la fraîcheur d’Abeille Gélinas, la sagesse de Marie-Annick Boisvert et l’humour d’une Michèle Provencher. Mon plaisir coupable du moment? Il est bien inoffensif et il s’appelle Michel Quintal dont les statuts niaiseux et pas politically correct me font toujours plaisir.