+ Toutes les playlists

Salon international de l'ésotérisme: entrevue avec la médium Micheline Robillard, correspondante de l'Au-delà

Crédit photo : Patrice Lamoureux
Salon international de l'ésotérisme: entrevue avec la médium Micheline Robillard, correspondante de l'Au-delà

Voyante et professeure de croissance personnelle, Micheline Robillard a récemment fondé le centre-école Les Beautés de l’univers. Du 15 au 17 avril, elle sera au Salon international ESP de l’ésotérisme de Montréal, offrant aux participants une réponse gratuite à la question de leur choix. Enfin, vous serez fixés quant aux réels sentiments à votre égard du gars «trop enrhubé pour avoir pu rappeler la semaine passée» et à la véracité de la poitrine d’Anne-Marie Losique.

 

Avec qui exactement entrez-vous en contact, lors de vos séances médiumniques?
Normalement, je ne demande jamais l’identité de l’entité à laquelle je m’adresse. Mais lorsque je parle au proche décédé d’un client, je le sais, puisqu’il me dit son nom. Sinon, ceux qui me transmettent les informations que je communique sont des guides spirituels ou des anges. 
 

À quel moment avez-vous réalisé que vous aviez des habiletés en tant que médium?
Depuis que je suis toute jeune, je ressens facilement les énergies des autres. Mais quand j’avais environ 25 ans, j’ai vu que j’allais travailler dans un hôtel à Québec, avant même d’avoir commencé à faire des démarches dans cette direction, alors que j’habitais dans une autre ville. À partir de ce moment, j’ai remarqué que je pouvais pressentir des événements qui allaient se produire dans la vie des gens et à quel moment ils surviendraient. Et tout ce que j’ai prédit s’est toujours produit.
 
 
 
Quel épisode a particulièrement marqué votre carrière de voyante?
Une fois, une dame a demandé à parler à son époux qui venait de décéder. Il s’est présenté et m’a demandé de dire à sa femme d’aller voir dans un tiroir de son bureau qui contenait un soutien-gorge orange, dans un sac bleu. Le lendemain, la femme est revenue me voir pour me dire qu’elle y avait trouvé 300$ et qu’à ce moment, elle en avait grandement besoin. C’est incroyable, les forces de l’univers.
 
 
 
 
Salon international ESP de l’ésotérisme de Montréal
Du 15 au 17 avril