+ Toutes les playlists

All Night Long: la saison des z'amours


Il y a des semaines comme ça, où on sent renaître le printemps. Un peu à l’avance, mais c’est la faute du réchauffement climatique. C’est une problématique préoccupante, certes, mais c’est là un effet collatéral dont je n’ose pas trop me plaindre.

Avec le retour du soleil et de l’asphalte, un autre élément crucial revient : les hormones. Les hormones, selon ma théorie, sont la motivation de base pour à peu près chaque geste posé par l’être humain depuis la Préhistoire. Et ces hormones, entre autres conséquences, font qu’avec le printemps vient un grand ménage, qui emporte souvent avec lui, tel un tsunami, les partenaires affectifs. On fait table rase de nos partenaires hivernaux pour passer l’été en auditions de couple.

Certains dénichent leurs candidat(e)s au travail, ce que je ne recommande pas trop. Les étudiants font le tour de leur campus. Mais que peuvent les autres? Les pigistes? Les travailleurs autonomes? C’est ici qu’intervient le club. Avec le lubrifiant social par excellence, l’alcool, tout semble plus facile. Et le week-end qui arrive vous fournit d’excellents prétextes.

 

UN PETIT GOÛT DE BARCELONE
Coyu et Edu Imbernon, deux beaux garçons de goût, débarquent à la première soirée microzoo du Belmont ce vendredi. Ils sont un peu responsables de l’explosion du son espagnol, une house d’inspiration classique passée à travers un prisme d’influences qui la rend très plaisante à écouter.

L’étiquette de Coyu, Suara, est un bel exemple de constance dans la qualité des parutions. Ils travaillent aussi en solo, mais c’est lorsqu’ils produisent ensemble que la magie opère. Ils sont faciles d’approche et gentils comme tout, et j’ai entendu dire que Coyu aimait beaucoup les Jack n’ Coke. Just sayin’. Ils seront précédés des microzoo boys eux-mêmes, Nathan Burns et Elio Krass.
Coyu & Edu | Vendredi 18 mars | Le Belmont | 4483, Saint-Laurent | microzoo.ca

 

UNE DRÔLE DE MANIE
De temps en temps, on entend une production d’un inconnu et on sent tout de suite qu’il ne sera pas inconnu longtemps. Ça m’est arrivé avec M A N I K . New-Yorkais au son atypique, il s’est rapidement taillé une place de choix sur le marché, et a récemment endisqué sur des labels de prestige tels que Ovum (appartenant à Josh Wink) et Poker Flat. Il n’a que 25 ans, mais la culture musicale qu’il laisse transparaître à travers ses DJ sets est solide. Il passe par le Salon Daomé, à la soirée Motion, ce samedi avec Clifford Brown.

M A N I K | Samedi 19 mars | Le Salon Daomé | 141, Mont-Royal Est

 

TIEFSCHWARZ, MASOMENOS & RYAN CROSSON AU STEREO
Le Stereo continue sur sa lancée de bookings de qualité avec une soirée essentielle ce vendredi : les allemands de Tiefschwarz se produiront aux côtés des français de Masomenos et de Ryan Crosson.

Crosson fait partie de la nouvelle vague de talent en provenance de Détroit, et a étroitement collaboré avec Seth Troxler sur le projet Visionquest. C’est une valeur sûre et il sera probablement en mode exploratoire après sa performance, un peu plus tôt dans la soirée, au Salon Daomé.
Ryan Crosson, Masomenos & Tiefschwarz | Vendredi 18 mars | Stereo | 858, Sainte-Catherine Est

 

AUSSI À SURVEILLER
Jeudi : Carlo Lio revient au U.N. pour jouer à Play avec Maus.

Vendredi : Masomenos repassent eux aussi par le U.N. avant de se diriger vers le Stereo. Simian Mobile Disco inaugurent le « Neon & High Food Festival » à la toute nouvelle SAT rénovée, avec Blondes et The Juan MacLean en DJ set. La soirée Risquée du Daomé propose Ryan Crosson et Vincent Lemieux.

Samedi : Jesse Rose fait des ravages à la SAT avec la Sound Pellegrino Thermal Team et les locaux DuVall et Seb Diamond.

Dimanche : Benga, Skream, Vilify et Construct achèvent de démolir l’édifice de la SAT à grands coups de basse cochonne.

Mardi : La soirée Safari vous propose de la belle visite d’Ukraine au Salon Daomé. iO et Goshva sont deux producteurs qui affectionnent la house américaine classique et qui en produisent une version imprégnée de leur vision est-européenne. Ils donneront une leçon de groove aux côtés de Brassard & Kili.

L’incontournable de la semaine : Un autre musicien de Détroit, Rick Wade, visite le Salon Daomé ce jeudi. Maître des textures inquiétantes et patron de l’étiquette Harmonie Park, il tient à bout de bras le flambeau de sa ville d’adoption et performera avec les Fizz Factoriens Seb Fauteux et Max Reynold’s.