+ Toutes les playlists

Critique resto: c'est la Méditerranée dans le Mile End au Voro

Crédit photo : Patrice Lamoureux
Critique resto: c'est la Méditerranée dans le Mile End au Voro

 
Il y a quelque chose d’éventé dans le concept de «cuisine méditerranéenne», cette tendance espagnole qui ne menace pas trop votre tour de taille. Ou peut-être que c’est notre époque qui fait que l’on se fatigue trop vite des tendances. Toujours est-il que Voro, un nouveau venu dans le Mile-End, parvient à déjouer nos attentes et à nous surprendre agréablement. Et pas seulement avec sa cuisine!

L’espace est rectangulaire, aéré, avec des plafonds très hauts et un grand bar, plutôt bien garni. Si les autres alcools sont à l’image du rhum de plantation qu’on y a bu, les promesses de bonnes beuveries sont multiples.

La nourriture, elle, n’a rien de révolutionnaire mais est bien cuisinée et composée d’aliments que votre mère serait fière de vous voir avaler: huile d’olive, légumes frais (il faut essayer les carottes râpées avec pois chiches et chorizo), poissons et viande blanche. La bavette était un peu coriace, mais la moussaka était un vrai régal, le genre de plat qui vous fait jubiler.

Lors de notre visite, l'endroit était plutôt paisible, mais on n'a eu aucun mal à s'imaginer le potentiel du lieu, une fois rempli et animé. Un petit goût de retournez-y.


Voro
275, Fairmount O. | Métro Laurier | voro.ca