+ Toutes les playlists

Critique resto: Bob le Chef nous fait découvrir son petit côté BCBG au Rachel Rachel


Dynaste de l’anarchie culinaire, Bob le Chef a finalement érigé son empire, en créant la Brasserie Rachel Rachel. C’est à l’emplacement de l’ancien Tap Room que le cuistot aux airs d’ado a délogé le rockeur insatiable. Vu le look décontracté et sans prétention du chef, on se serait attendu à un bar à son image. Pourtant, à travers les rideaux de velours, les banquettes de cuir et l’esthétique lounge, Bob clashe dans son propre décor. Lors des parties du Canadien, les hommes de Cro-Magnon beuglants – qui jadis renversaient leur pinte de Labatt sur les boules de la barmaid au deuxième but de Cammalleri – ont fait place à de jeunes professionnels qui reluquent le score entre un clin d’œil au DJ et un coup d’œil au iPad. Cravates fuchsias et espadrilles branchées, foulard de cachemire et attitude BCBG.

Pour ce qui est du menu, il conserve la touche brasserie, mais version de luxe. Bien que les portions du tartare de bœuf et des ailes de poulet s’apparentent davantage à celles d’entrées, les saveurs engendrent la jouissance escomptée. Aussi, la cuisine ouverte derrière le bar, où l’on peut admirer les employés à l’œuvre, renforce la convivialité de l’endroit. Le service est impec, les employés sont funné et le «B» qui orne fièrement la casquette de Bob impose le plus grand respect.


Rachel Rachel
500, Rachel E. | Métro Mont-Royal | rachelrachel.ca