+ Toutes les playlists

Le Dirt: Cupidon fail

Allo, tourtereaux! La Saint-Valentin, fête méga quétaine en l'honneur d'un petit tout nu avec des flèches, arrive à grands pas. Êtes-vous prêts pour une longue journée de mauvais chocolats remplis de jus douteux et de crises de larmes de vos amies célibataires? Moi non plus. Je pense qu'avoir un mariage heureux est automatiquement égal au fait de se foutre éperdument de cette fête cucu qui ne sert qu'à faire filer cheap les célibataires et à faire sécréter des hormones au pré-ados qui s'envoient des valentins dans les classes. Bref, puisque qu'on est mieux que les autres et donc au-dessus de ce cirque commercial sucré et écœurant, je trouve qu'il est de mise de faire une liste des couples célèbres les plus gossants. C'est avec l'aide de mes précieux amis Facebook, tout particulièrement le glorieux Jérémie Romain, l'homme au paquet gargantuesque, que j'ai concocté pour vous cette liste. 


Je vous avertis tout de suite, mettez pas vos bobettes dans un motton; ça n'a rien à voir avec leur talent ni même leur carrière. Ils sont juste ici parce qu'ils me tapent sur les nerfs. C'est d'ailleurs une excellente raison.

TomKat
: Ces deux-là se passent d'introduction. Lui, nain closeted, agressif et psychotique; Elle, Stepford Wife pâlotte, réprimée et dépressive qui fut pimpée par son agent. A match made in hell.

Mariah Carey
pis Nick Cannon: Euh, ew. Vieille bimbo imbue d'elle-même, pas fine, avec de grosses joues, et jeune insignifiant à l'air niais, sitting in a tree, k-i-s-s-i-n-g. Vomi! (Parfois, ma propre maturité me fait peur.)

Heidi Montag et Spencer Pratt: Ces deux-là sont tellement faits pour être ensemble. Ils se sont trouvés et le monde est plus noir depuis. Je pense à Ike et Tina, Whitney et Bobby, Paul et Karla. Rien de bon.

Gwyneth "Légumes" Paltrow et Chris "Coldballs" Martin: Ah, eux. Deux crudivores tous blancs. Je les imagine poilus, énervants, moralisateurs, superficiellement altermondialistes. Aussi leurs enfant se nomment Apple pis Moses. COME ON. 

Marilyn Manson
et Evan Rachel Wood: Un vieux goth roux pas de sourcils et une actrice insipide pas edgy pour deux secondes, moi, ça me gosse. Elle a à peu près autant de charisme que des spaghetti froids avec rien dessus, et lui donne l'impression de fourrer des chèvres mortes pour se divertir le mardi après-midi. Je désapprouve.

Tim Burton
et Helena Bonham Carter: Ces deux-là sont vraiment TROP. Lui, whatever, il m'indiffère relativement. Il a fait de bonnes choses pour l'humanité genre Edward Scissorhands, mais depuis quelques années, il n'apporte rien d'autre que Johnny Depp en costume laid, et ça, je trouve ça inacceptable. C'est l'idole de mon enfance, le premier à avoir exploré mes ladyparts dans mes rêves alors que je n'étais qu'une jeune fille innocente. T'as juste pas le droit de le transformer systématiquement en gros clown qui zozote. C'est chien. Helen, pour sa part, est tout simplement trop vieille pour s'attriquer en poupée oubliée au fond du char. C'est pas cute, c'est juste scary. Surtout, j'aimerais qu'elle se lave les cheveux. T'as pas le droit, quand t'es multimillionnaire, d'avoir des cheveux de crusty punk qui crache du feu.

J-Lo et Mark Anthony: Elle est bitchy, il est laid et veineux; ça me dérange.



C'est tout pour moi, peeps! Je vous souhaite malgré tout une fête de l'amour fantastique, pleine de bisous, de petits anges tout nus et de wild buttsex dans l'huile de bébé.