+ Toutes les playlists

Rétrospective 2010: moments marquants # 05 à 01

Nous concluons notre rétrospective 2010 avec une figure de proue du post-dubstep, un Montréalais exilé à Berlin, notre fameux Street Stylin', Les Bougon du bruit sur le Plateau et le festival qui a su redorer le blason des grands évènements montréalais.
 


05 Nosaj Thing
le 19 février au Belmont*

Jason Chung a pris la tête du peloton post-dubstep avec Drift, l’un des meilleurs albums de 2009. Cette première visite au Belmont a démarré l’année en lion avec des versions live irréprochables de ses brassages. Tous semblaient surpris de la fluidité avec laquelle le monsieur jouait avec ses morceaux comme avec des blocs Lego qu’on monte et démonte. (Olivier Lalande)

04 Le mot final sur le Street Stylin’*
Le street stylin’, c’est correct. C’est une approche documentaire aussi vieille que la photographie elle-même (non, c’est ni The Sartorialist, ni NIGHTLIFE qui a inventé ça). Des fois, c’est inspirant, mais pas toujours. L’affaire avec le street stylin’, c’est que c’est un plaisir coupable superficiel, rien de plus. Donc, on arrête de casser les oreilles des gens de NIGHTLIFE avec ça, OK? Une opinion, tout le monde en a une. (Thomas Leblanc)

03 Guillaume & the Coutu Dumonts,
June 5
th at Metropolis*

The former Montrealer, who cut his teeth at the fest years ago, flew in from Berlin to perform with a live band – keyboards, vocals, sax and guitar. A custom-made MUTEK venture! The unlikely pairing gave way to the fest’s most inspired Nocturne – a packed house going berserk for this techno sensation’s infectious rhythms and afrofunk heat. (Michael-Oliver Harding)

02 Sounding off on Project Noise*
Project Noise, one of new Plateau mayor Luc Ferrandez’s many contentious policies, is an ambiguous bylaw allowing police to slap very steep fines on establishments for noise complaints. The neighbourhood – internationally renowned for its vibrant nightlife and hotshot musicians – has come under attack by those who don’t care for culture, but still purchase condos adjacent to Montreal’s most prized venues. FYI, grumpy ones: I hear real estate is booming in Brossard and Blainville. (Michael-Oliver Harding)

01 Festival Osheaga,
les 31 juillet et 1er août au Parc Jean-Drapeau*

Une programmation inégale, beaucoup d’attente, de la bouffe chère, mais avec suffisamment de grosses pointures au menu, de la bière en plein air, des surprises et des amis partout, Osheaga tient quand même une recette gagnante. Résultat: presque tous nos collaborateurs citent au moins l’un des concerts de cette cinquième édition parmi ses moments favoris de l’année, qu’il s’agisse du retour sur scène d’Arcade Fire, de l’étonnant regain d’énergie de Weezer, de la première prestation à Montréal de Devo depuis des décennies, du jam enfumé de Snoop Dogg, de la leçon rock du Jon Spencer Blues Explosion ou de la brillante séance d’improvisation électronique de Hovatron. (Olivier Lalande)