+ Toutes les playlists

Pop up: Tron, héros de la semaine

Je ne sais pas trop comment tout ça c’est passé, mais il me semble que v’ la 10 ans, si j’avais prononcé le mot Tron, la meilleure réaction aurait été « hein? Ah oui oui, les lasers là? ». J’aurais aussi eu beaucoup de « quoi? », « tronc de quoi ?» et « j’ sais pas de quoi tu parles ».  À part chez les purs nerds (respect mes frères), je n’ai jamais vu d’étincelles dans les yeux de quiconque après avoir mentionné le nom de ce classique du début des années 80.

Mais les temps changent, faut croire. Pour le mieux ou pas, on s’en fout, mais l’engouement pour la sortie de Tron est bel et bien palpable. Même la soundtrack fait jaser, autant chez les fans d’électro que dans les médias plus traditionnels et chez le petit hipster du coin. C’est certain qu’on y va gros côté marketing avec Daft Punk, mais en même temps, faut avouer que c’est l’association qui semble la plus naturelle.

La hype est là, mais étrangement, j’ai peur. J’étais un fan de l’original, et j’ai le sentiment que ça ne sera pas pareil. À l’époque, les ordinateurs, c’était un peu l’inconnu. On ne savait pas trop comment ça fonctionnait, et quand on pensait à l’ordinateur du futur qui allait contrôler nos vies, ça ne ressemblait pas du tout à ce que c’est réellement devenu avec Facebook et compagnie.  Je ne pense pas qu’en sortant du cinéma, je vais me dire « peut-être qu’un jour, ça arrivera vraiment!».

C’est certain que côté effets spéciaux, on va nous en mettre plein la vue. Mais le feeling cheap futuriste, c’est ça que j’aimais dans l’original. J’avais vraiment l’impression que si j’ me promenais dans un programme informatique, chose complètement ridicule, ça serait pareil.

En fait, je chiale, mais ce qui me gosse le plus, c’est que le présent ne soit pas le futur qu’on nous promettait dans la science-fiction d’hier. Je suis désillusionné. J’ai vraiment le sentiment que peu importe ce qu’on me montrera pour me faire rêver, le futur ne « feelera »  jamais comme le futur, que tout me semblera banal. J’étais plus naïf avant… et les ordinateurs, c’était mieux quand on n’y connaissait rien.

 

Mon Top films « dark future »:

Blade Runner

A Clockwork Orange

Planet of the Apes

2001 : A Space Odyssey

Dark City

 

Vidéo de la semaine

La bande-annonce de l’original Tron de 1982: