+ Toutes les playlists

M pour Minuit: Deuil funky

Minuit. Toujours le début de quelque chose.
 
Le lundi soir, c’est le début d’une insupportable insomnie d’étudiant qui nous prime pour le reste de la semaine. Le mercredi soir, c’est le début d’un sommeil réparateur après deux jours de nuit blanche. Le jeudi soir, c’est le début d’une brosse imprévue avec les colocataires, après que quelqu’un propose « juste un p'tit verre de vin avant d’aller se coucher ». Le vendredi soir, c’est le début d’une brosse prévue avec les amis qui se termine avec de la gomme dans les cheveux et de la poutine sur les souliers. Et le samedi soir, c’est M pour Minuit.
 
Mais M pour Minuit, c’est la fin de quelque chose.  
 
La fin d’une série d’événements qui commencent tous par M et qui sont tous horriblement le fun.
 
La fin des posters géniaux qui ornent la ville de leurs personnages et couleurs éclatées, que nous aimerions imprimer partout sur nos vêtements et tatouer sur notre face.
 
La fin de Misteur Valaire, The Dears, PS I love You, Random Recipe, Yann Perreau, Damien Robitaille, Barr Brothers, Molly Rankin, Priestess, Poirier, etc, etc, qui défilent devant nos yeux régalés.  
 
La fin de quatre jours de spectacles écœurants qui propulsent nos artistes dans la mire internationale, comme un lance-pierre propulse un caillou.
 
Cette fin sera cependant funky. Dj Samson, Plastik Patrik et Cherry Cola aux platines dans le Rialto pour une soirée de danse intense « Farrah », dont le visuel est tout droit tiré du Studio 54. Electro, disco et funk comme remèdes à une nostalgie passagère, qui sera noyée dans l’alcool et les mouvements de danse douteux.
 
M pour Minuit, c’est le début d’une soirée de bonheur et d’une année de carence en vitamine M.
 
 
After-party officiel M pour Minuit
20 novembre à 22h au Rialto | 5723 du Parc