+ Toutes les playlists

Exposition Assassin's Creed: jouer dans l'art


Qu’est-ce qui vous vient en tête lorsque vous entendez « jeux vidéo »? Probablement un jeune homme à la peau grasse qui sacre tout seul dans son sous-sol en appuyant rageusement sur des pitons, le visage éclairé par seule la lueur inquiétante d’un écran où personnages virtuels s’entretuent violemment à l’aide d’armes à feu.

Pourtant, les jeux vidéo sont un exemple d’ingéniosité artistique, et le mythe du gamer fait trop souvent oublier la créativité impressionnante qui est déployée lors de leur conception. Consciente du potentiel créatif infini de ses illustrateurs et concepteurs, Ubisoft présente Assassin’s Creed: L’exposition, mettant en scène les nombreuses œuvres d’art conceptuelles issues du jeu vidéo ultra populaire (19 MILLIONS de copies vendues internationalement!). Entretien avec Olivier Martin, concept artist et employé d’Ubisoft à l’imagination fertile.

 

Qu’est-ce qui sera présenté dans l’exposition?
Des illustrations ayant servi à la pré-production des jeux Assassin I, Assassin II et Brotherhood. Ce sont pour la plupart des concepts jamais vus à l’extérieur d’Ubisoft.
 

Quelle a été l’inspiration derrière le projet Assassin’s Creed?
Beaucoup de recherche a été faite sur la ville de Rome autour de 1503, car c’est là que se déroule la majorité du jeu. On s’est inspirés de la Renaissance et de toute la culture qui vient avec: Léonard de Vinci, Michelangelo, Machiavel, la famille Borgia, etc.
 

Quel est ton parcours artistique personnel?
J’ai une formation classique en dessin, sculpture, illustration et peinture. Ensuite, j’ai eu une formation en animation et c’est en France que je me suis lancé dans le jeu vidéo.
 

Tu as déjà travaillé dans le domaine des films d’animation. Quelle est la différence avec le monde des jeux vidéo?
En animation, le spectateur est beaucoup plus passif. En jeu vidéo, on cherche à immerger le joueur; il y a une réelle interaction avec lui.
 

Comment le procédé artistique se déroule-t-il?
Le directeur artistique instaure un style qu’il veut implanter dans le jeu. Dans le cas de Assassin’s Creed, nous devions refaire toute la ville de Rome en trois dimensions, particulièrement les diverses couches de civilisations qui s’y sont succédées (antique, médiévale et renaissance).
 

Pourquoi Assassin’s Creed est tellement apprécié partout au monde?
Parce que c’est une fresque historique qui permet de se replonger dans des époques passées. C’est passionnant! Et puis, on a un personnage vraiment charismatique qui est l’assassin et les gens aiment se voir en lui. Sans être doué de pouvoirs surnaturels, il est capable de faire des choses impensables dans la vie réelle.  

 

Assassin’s Creed: L’exposition
Du 15 au 27 novembre
Galerie Yves Laroche | 6355, Saint-Laurent | yveslaroche.com