+ Toutes les playlists

Jukebox: un facelift plus classe et aéré pour l'ancien Jupiter Room

La première incarnation du Jupiter Room était bordélique, crade et très rock’n’roll. Bar à l’origine géré par les redoutés frères Castelli, on y proposait des soirées rock, indie et années 80, et les jeudis étaient reconnus pour leur chaos pacifique. Le duo électro Digitalism a même nommé son plus gros hit en l’honneur d’une soirée qu’ils ont passée là lors de leur première visite à Montréal.
 

L’endroit a ensuite changé d’administration et été pris d’assaut par la scène électronique, sans grand succès, pour une deuxième vie sous le même nom. Il fallait une cassure très nette pour que les choses changent, et cette cassure se nomme le Jukebox.
 

L’espace, qui avait déjà subi quelques améliorations esthétiques et l’implantation d’un impressionnant système de son, a été rénové de nouveau. Ce que ça donne? Une salle plus aérée, plus classe, avec des fauteuils de cuir invitants et un long bar autour duquel s’installent déjà les habitués.
 

Vous aurez deviné que musicalement, ce qu’on peut y entendre ne se rapproche ni du rock, ni de la techno. Selon les soirées, on donne dans le funk, hip-hop oldschool, R’n’B, mash-ups, top 40… De la musique mainstream, certes, mais bien présentée et mixée.


La clientèle, elle, est aussi variable selon les soirs, mais est composée de beaucoup de jeunes ballers et de jeunes et jolies demoiselles. Ce qui donne un party sans complexes, avec un verre offert dans une main et le cellulaire dans l’autre, histoire d’être prêt à se faire des nouveaux amis Facebook en un tournemain.

 

Jukebox | 3874, Saint-Laurent