+ Toutes les playlists

Les Appendices: capables d’assouvir l’ensemble des fantasmes de la gent féminine

Chanteurs, gars de construction, papas modernes – décidément, les Appendices sont des hommes à tout faire. Policiers, vampires, imitateurs d’animaux – capables, en plus, d’assouvir l’ensemble des fantasmes de la gent féminine. C’est à se demander s’il existe un talent qu’ils n’ont pas. Ou un rôle qu’ils n’ont pas joué. Et on espère que oui, car on veut les voir longtemps. Tout le temps. Brillant dans leur absurdité. À la demande générale, NIGHTLIFE dévoile ici cinq endroits où vous pourrez stalker les membres de votre quintette à lunettes préféré, et vous donne même des trucs pour vous en approcher.

 

1) La médiathèque de la Cinémathèque Québécoise | 335, Maisonneuve E.
J-F Chagnon y passe des jours entiers. À lire sur les frères Coen. À trouver des entrevues rares de Woody Allen. À consulter les théories complexes de Michel Chion (nom de famille qui, d’ailleurs, le fera toujours puérilement rire). Déguisez-vous en étudiant en cinéma et faites semblant de faire des photocopies; il n’y verra que du feu.

 

2) Moog Audio | 3828, Saint-Laurent
Pour zieuter Julien en train d’essayer amplis et synthés, et peut-être même l’aider à trouver LA pédale de guitare capable de reproduire le son bizarre qu’il a dans la tête. Vous ne connaissez rien à la musique? Pas grave. Amadouez-le avec un sandwich Schwartz’s fraîchement acheté en face.

 

3) Laser Quest | 226, Ste-Catherine O.
Cocon de J-F Provençal après une journée de tournage. Des minutes et des minutes de plaisir à se cacher dans le noir en écoutant du Ozzy Osbourne, époque post-Black Sabbath. NDLR: ne JAMAIS déranger un gars pendant sa partie de Laser Quest.

 

4) Vidéo Beaubien | 750, Beaubien E.
En plus de soutenir des festivals comme SPASM et Fantasia, ce club vidéo a un personnel passionné et une sélection de films hallucinante. Bref, vous y trouverez Dave trouvant le film qu’il cherche. NDLR: Dave trouve ça le fun de parler de films poches. Parlez-lui de Twilight.

 

5) La rue de Normanville
Quartier général des Appendices. Dominic y a eu son premier appartement à Montréal, et ils y ont presque tous habité. Les arbres sont toujours beaux et gros, sauf à une période particulière du printemps, où ils produisent une espèce de cochonnerie qui tombe sur les trottoirs. Devenez Dieu et réglez le problème.

 

Les vendredis à 19h30 | Télé-Québec 
lesappendices.telequebec.tv