+ Toutes les playlists

Isobel Campbell & Mark Lanegan: noir pâle

Pas pour rien que le duo intercontinental rassemblant l’Écossaise Isobel Campbell – cette ex-membre de Belle & Sebastian qui poursuit une discrète carrière solo depuis la fin des années 90 – et l’Américain Mark Lanegan – anciennement des Screaming Trees et de Queens of the Stone Age, présentement des Gutter Twins – continue, même s’il s’agissait au départ de l’affaire d’un seul album. C’est un de ces duos faits pour aller ensemble.

Elle apporte au projet la légèreté du folk psychédélisant britannique des années 60, lui, la noirceur écorchée du folk, du blues, du soul et du grunge américain. Elle dans un registre cristallin et fluet, lui dans les basses fréquences ténébreuses de sa voix usée. Le yin et le yang.

Entamée avec l’excellent Ballad of the Broken Seas, paru en 2006, la collaboration s’est poursuivie avec Sunday at Devil Dirt, en 2008, et continue avec Hawk, lancé fin août. Bien que pas tout à fait aussi efficace que ses prédécesseurs, ce troisième opus voit la paire essayer de nouvelles avenues, faire appel à une troisième voix (le jeune chanteur américain Willy Mason) et reprendre deux morceaux de Townes Van Zandt.

Isobel Campbell et Mark Lanegan
19 octobre | Cabaret Juste pour rire
avec Willy Mason
2111, Saint-Laurent
www.myspace.com/isobelcampbell