+ Toutes les playlists

Pop up: NHL 11, héros de la semaine

Certains diront que peu de liens existent entre le Nightlife et un jeu vidéo sur le sport le plus populaire de la province, mais à ceux là je réponds : faux! Quand arrivent les soirées où je sens que le nightlife se fait plus discret ou tout simplement pourri, je sais que je peux compter sur mon bon vieux jeu de hockey pour me divertir convenablement.

 Pas de surprise, toujours un paquet de nerds et de paresseux comme moi prêt à s’affronter à toutes heures de la nuit. Je pourrais vous dresser une liste de « rock stars » qui perdent leur temps de la même façon pendant que vous les imaginez entrain de faire de la coke sur le cul d’une danseuse ou de jammer dans une grotte avec des pin-ups pis des mexicains saouls.

Je ne le ferai pas, par respect; s’il veulent rester dans le placard et ne pas souffler le nuage sur lequel leurs fans les ont assis, c’est leur choix. Pour ma part, oubliez la coke, le cul et la danseuse, je suis dans mon salon en boxer avec du coke, des nachos, ma manette de xbox et mon casque à micro pour parler avec mes autres losers.

Parce que cette semaine c’était la sortie de NHL 11 et on prend ça tellement au sérieux qu’on est sorti lundi soir, un peu avant minuit. On était sur la guestlist, mais ça n’a pas empêché qu’on a dû faire la file quand même. Pas mal sûr que tout le monde a pu rentrer, mais c’est toujours mieux de ne pas prendre de chance.

Pas beaucoup de filles…pas grave, on a pas l’intention de rester longtemps. Non? Non, parce qu’on sort pas dans un club normal…on fait la file au SuperClub, le SuperClub Vidéotron. Yep, la boutique Microplay du Vidéotron ouvrait à minuit pour qu’on puisse passer notre nuit de lundi à jouer à cette nouvelle version au lieu d’attendre à 10h le lendemain matin.

Je sais, c’en est un peu triste, mais on assume…j’ pense. Mais bon, ça pourrait être pire; si on était aussi fanatique que ceux qui font la file pour un film de Star Trek, on serait tous allé au Vidéotron avec notre équipement de hockey.

Alors ne me cherchez pas dans les clubs avant au moins 2-3 semaines, j’ vais être occupé à battre Jason Bajada (sorry! Pas pus me retenir!) sur les internets.

P.S. : Moi et Jason on joue au cosom aussi dans la vraie vie, si jamais ça peut nous faire paraître un peu moins loser…

 

 Vidéo de la semaine

En espérant que cette situation n'arrive jamais aux gamers parmi vous.