+ Toutes les playlists

Yupster: un retour sur la génération Y montréalaise sous forme d'autofiction


Les dénominations occidentales éphémères seront en vedette avec le lancement de Yupster, le premier roman d’autofiction de Sylvain Raymond, connu pour son blogue «2 ans à vivre». Certes, le roman est disponible en ligne pour les geeks avertis, mais la foule jeune, branchée et bien trop self-conscious de Montréal pourra se présenter au Café-Bar de la Cinémathèque Québécoise le 15 septembre pour en avoir une copie imprimée. La horde de jeunes adultes à la mode pourra se procurer le livre et le tenir en feignant l’indifférence, comme si ce n’était pas un de leurs rêves non-accomplis.

L’événement s’annonce animé. Deux DJs établiront l’ambiance musicale de la soirée (la musique étant une partie intégrante du roman): Le Matos et Paris Fripon. En plus de cela, l’artiste visuel Fabrice Landry créera une toile en direct, tandis qu’une performance visuelle sera assurée par le VJ Cédric Laurenty.

Si le blogue de l’auteur (ou son miroir) reflète la qualité de son écriture, le roman vaut bien l’événement quelque peu prétentieux et ses invités hyperbranchés. Car il se cache souvent, derrière les banalités superficielles de l’auteur beau gosse, des vérités parfois dérangeantes. Allez-y, ne serait-ce que pour taguer Sylvain Raymond dans un tweet.
 


Lancement du livre Yupster
15 septembre à 18h | Café-Bar de la Cinémathèque Québécoise
335, de Maisonneuve Est
yupstermtl.com