+ Toutes les playlists

Clubbin' Marathon: mon M(ut)ek à moi

Il est venu le temps de MUTEK. Et si comme moi vos goûts musicaux électroniques sont simples, et que vous vous contentez d’un beat 4/4 pour vous satisfaire, la vaste programmation du festival vous laissera perplexe, voire même en pleine phase de questionnement. Pour vous éviter une difficile remise en question et un changement de vocation, voici mes suggestions.

Piknic at bangin’ rock
L’affiche du Piknic, qui cette année s’étend sur deux jours, samedi le 5 et dimanche le 6, ferait saliver n’importe quel amateur de techno. Qui n’a jamais rêvé d’entendre Paul Kalkbrenner en plein air, dans des conditions optimales? Cet autiste musical allemand (il n’écoute pas de musique électronique autre que la sienne) est le point fort du week-end, et il joue samedi en compagnie de DJ Koze, un producteur atypique qui enregistre fréquemment chez Kompakt, et des Suédois Minilogue.

Le lendemain, il ne faut pas manquer le jeune génie Nicolas Jaar, qui ouvre les festivités dès 14h. Il n’a que 20 ans et déjà ses compositions sont époustouflantes de maturité. Il sera suivi, entre autres, de Dave Aju et San Proper, deux producteurs fort originaux qui, dans les propres mots de San Proper, «livrent la marchandise».

Dans la nuit
Toutes les éditions des soirées «Nocturne» ont un petit quelque chose d’irrésistible, mais aucune n’est aussi pleine de promesses que Nocturne 4, qui a lieu au Métropolis dans la nuit de samedi à dimanche. Parmi la liste étourdissante de talents présents, on note le très deep house Move D, notre prodige local exilé à Berlin Guillaume & the Coutu Dumonts, et les deux têtes pensantes de l’étiquette Innervisions, Henrik Schwartz et Dixon. Dire que ces derniers sont attendus de pied ferme tiendrait de l’euphémisme. Ils sont en grande partie responsables du retour de la deep house depuis 2007, et ils prennent le contrôle musical du party de 3 a.m. jusqu’à la fermeture aux petites heures.

Aussi à surveiller pendant Mutek
Le Chilien Uwe Schmidt, que certains connaissent sous son pseudonyme Atom Heart, a développé il y a quelques années un projet musical humoristique qu’il a baptisé Señor Coconut. Le premier album du collectif, une collection de reprises latinisées de Kraftwerk, a remporté un franc succès et Schmidt s’est ensuite attaqué à quelques classiques du rock sur son album suivant. Il sera en concert à la Place des Festivals ce samedi 5 juin à 21h, et c’est gratuit!

La soirée Nocturne 2, ayant lieu au Métropolis jeudi soir, propose aussi un line-up fort alléchant, avec entre autres Nathan Fake, Mouse on Mars, Hrdvsion et Mossa.

Hors Mutek
Ce vendredi au Stereo, la tournée Dirty Bird s’amène en ville avec Claude VonStroke, Christian Martin et Voodeux.

Samedi, les gars de Night Trackin’ reçoivent le jeune producteur house Hunee au Velvet.