+ Toutes les playlists

Victime de la porn: épiphanie masturbatoire

Ce matin, j'ai fait un de ces rêves voués au désagrément : s'il se termine avant le temps, c'est frustrant, et s'il aboutit, c'est gommant. Damned if you do, damned if you don't. Propre de ma personne (ou de mon subconscient), je me suis levé frustré.

 

Je me suis précipité sur internet afin de... m'aimer un peu. J'avais une idée très claire de ce que je voulais : une belle petite latina avec un gros cul MAIS qui a l'air tight. Même résultat que dans mon tellement-failli-d'être-wet dream : ma connexion me lâche, me laissant seul avec mes quelques 300 gigs de scènes déjà vues (ou en tout cas, vues à moitié, if you know what I mean).

Ça m'a turné off. Pourtant, avant, n'importe quoi avec une jupe (ou même un kilt!) m'aurait suffit. Depuis quand ai-je besoin d'une si grande variété dans mes moments d'apaisement? Serais-je devenu blasé?     

Je me suis imaginé baiser avec la même et unique fille pour le restant de ma vie. Over and over again. J'en suis venu à la même conclusion que vous : j'ai VRAIMENT besoin de sex. Après cette trouvaille surprenante, je me suis demandé si le fait que ma porn soit aussi jetable constituait un espèce de preview de ce qui m'attendait dans ma future vie de couple.

Ou au contraire, était-ce plutôt un signe pour me faire réaliser que je tourne en rond? Une espèce de maturité de branleur? Où tu comprends que c'est le temps de bâtir quelque chose de vrai. Avec une vraie fille.

Mais quelle fille voudrait de ça? « Hey bébé, tant qu'à me tanner, je veux me tanner avec toé. » C'est clairement le début d'une romance sans fin. Un peu comme mon rêve de ce matin.

J'aurais aimé réfléchir plus longuement à tout ça, mais j'étais concentré sur une pseudo-latina un peu moche qui demeurait charmante grâce à ses petits cris stridents et ses très intenses démarcations de bronzage.

Ce qui est pratique quand tu te tapes une scène que t'as déjà vue, c'est que tu peux te timer avec la fille. En même temps, ça devient prévisible. C'est ça l'avantage de la vraie fille, je pense. Elle est moins prévisible. Moins willing, mais moins prévisible.

Un autre edge (et c'est un peu fucké quand ça arrive alors que t'es habitué d'être juste sur la porn depuis un bout de temps), c'est que dans la vraie vie, des fois, la vraie fille... elle crie ton nom à toi.