+ Toutes les playlists

Parisian Laundry: de prismes et de gazoline

Une exposition sur des pièces de chars, voilà un bref résumé de ce qu’offrira le sculpteur Clint Neufeld à la galerie Parisian Laundry ce printemps. Il faut croire que la saison florissante l’a inspiré : les morceaux soigneusement disséqués ou remoulés sont recouverts de jeunes pousses et de fleurs!

Le clash entre les pièces d’autos viriles et les peintures de fleurs féminines est tout à fait recherché. Le sculpteur de la Saskatchewan se moque bien des clichés et crée sur cette dualité.

Celui qui a nommé son exposition Grandpa used to wash my hands with gasoline explique son titre : «Chaque fois que je m’étais taché les mains ou que j’avais de la peinture dessus, Grand-père sortait la vieille bonbonne rouge et versait de l’essence dans mes mains en coupe, puis il les frottait jusqu’à ce qu’elles soient propres. C’était un acte de bonté accompagné d'une certaine rudesse, quelque chose qu’on ne ferait jamais aujourd’hui, laver les mains d’un jeune enfant avec de l’essence, mais c’était fait avec amour».

Toujours au Parisian Laundry, le New Yorkais Jason Gringler exposera ses tous nouveaux tableaux-assemblages. Entre autres faits de peinture en bombe, plexiglas et miroirs, les tableaux de Gringler donnent un nouveau souffle aux différentes cassures et prismes. Souhaitons qu’il ne soit pas voué à sept ans de malheur pour avoir cassé tous ces miroirs…

Soyez du vernissage le 29 mars de 18h à 21h, ou visitez les expositions du 30 mars au 22 mai.

3550, Saint-Antoine | parisianlaundry.com