+ Toutes les playlists

Festival du Jamais Lu: trop peu connu

La neuvième édition du Festival du Jamais Lu. On aime le nom, premièrement. Mais la neuvième édition!? Avec une programmation si variée, avec des invités si intéressants et intéressés, pourquoi est-ce si peu connu?

« Le Festival du Jamais Lu est au théâtre ce que la performance live est à la musique », peut-on lire sur leur site web officiel. Mais le Festival du Jamais Lu est encore bien plus. C’est un heureux mélange de textes inédits, de performances, de dialogues, de rencontres, de cultures et de partage. Et tout ça, dans le but de promouvoir la relève du milieu. J’y cours!

Sous le thème L’écriture, un espace de rencontre ou de confrontation sociale?, plus de 20 dramaturges québécois, canadiens et chiliens mettront en scène pour la première fois leurs écrits.

Au total, 17 présentations différentes s’étaleront du 30 avril au 8 mai et ce, au Théâtre Aux Écuries, Ô Patro Vys et au Théâtre du Nouveau Monde.

Les Confessions Publiques (un franc succès l’an dernier) exposeront sur scène six auteurs de deux générations différentes, un peu dans le style de l’émission des années 90 Coup de Foudre. D’un côté de la scène, les plus jeunes, et de l’autre, ceux qui ont déjà fait leurs classes. Ils parleront de ce petit je-ne-sais-quoi qui les pousse à écrire.


Du 30 avril au 8 mai | jamaislu.com