+ Toutes les playlists

Pop up: Alexander Ovechkin, héros de la semaine

Alexandre le grand! Le revoici après plus de deux millénaires, non pas sous les traits d’un roi grec, mais plutôt d’un jeune russe tout aussi combatif. La comparaison peut se faire jusque dans leur habileté à unir les peuples.

Le grec rêvait « d’unir » l’orient et l’occident en conquérant tous les territoires existants et notre buveur de vodka lui, rassemble les russes et les nord américains dans un sport  qui a servi d’exutoire durant la guerre froide.

Maintenant, tout le monde s’entend pour dire qu’Alexander est le meilleur joueur de hockey vivant présentement sur Terre. (Pas que je pense que les aliens jouent aussi au hockey, mais on ne connaît pas leurs aptitudes, donc je ne prendrais pas de chance.)

Tout le monde, à l’exception des fans de bébé Crosby et de tous ceux qui s’en contre-foutent parce qu’ils n’ont aucun intérêt dans ce sport de barbare. C’est-à-dire toute la planète sauf les russes, les canadiens et une poignée d’américain.

Cette semaine, notre guerrier en patins part en croisades. Je suis toujours très heureux de voir ses traits de Cro-Magnon se déformer sous les efforts incroyables qu’il déploie dans sa quête de victoires. Mais le problème c’est qu’il affronte le peuple québécois!

Il va tenter d’anéantir notre armée de valeureux combattants (?) dès les premières batailles, sans même nous laisser l’espoir qu’un miracle se produise et que nos soldats de plomb gagnent leur 25e guerre mondiale.

Gageons qu’après être passé à coté du trophée de meilleur marqueur par un but, principalement dû au fait qu’il a manqué une dizaine de matchs, il sera assoiffé de reconnaissance et aura envie de mettre la main sur le trophée ultime, le Saint-Graal de la parade des gagnants: la coupe Stanley.

Là je me permet de rêver, en imaginant à quel point ce serait parfait pour tout le monde si Alexandre le Grand était dans notre équipe de plombier. Ce gars là serait le dieu de la province si on le traitait comme on en a l’habitude. On a vénéré Kovalev (qui n’avait pas le tiers du talent d’Ovechkin) et on donne notre cœur à ceux qui ne sont pas très bons, mais qui joue avec le leur.

Alex, tu rêves d’être une rock star, peut-être qu’à Montréal ça fonctionnerait?

Citations de la semaine

« That's hockey. You never know what's going to happen. It's a tough sport. No tooth, a broken nose, but I'm looking good [laughs]. » - Alexander Ovechkin

Vraiment? Tu te trouve mignon Alex?

« What, I can’t play hard against him? What is he going to do, cry? » - Alexander Ovechkin à propos de Sidney Crosby

 Effectivement, bébé Crosby va pleurer.

« I'm okay. Russian machine never breaks. » – Alex après avoir reçu une rondelle

Euh, les machines russes qu’on connaît nous c’est les Lada. Mauvais exemple j’imagine…

« Don Cherry I'm not a robot » - Ovechkin

Faudrait que tu te décides, t’es une machine ou pas?

 

Vidéo de la semaine

Voici maintenant les meilleurs moments d’Alex en dehors de la glace. Ça donne le goût de l’adopter, non?