+ Toutes les playlists

Souleymane Cissé : rendez-vous avec un cinéaste entêté à la Cinémathèque

Souleymane Cissé pique la curiosité depuis les pleines lunes de 1968. Dès son premier court métrage documentaire, le cinéaste ne se gêne pas pour critiquer la société africaine, malgré le fait qu’il ait grandi au Mali. Et tout ça, en se souciant autant de la facture visuelle que du contenu.

Animé par une inétanchable soif de justice, Souleymane Cissé aborde des thèmes scandaleux pour l’époque, comme la discrimination raciale. Après avoir payé le prix de son audace avant-gardiste (le court métrage La jeune fille a été banni de son pays et lui a valu un séjour en prison en 1974), le Malien remporte le Prix du Jury à Cannes, 13 ans plus tard.

La Cinémathèque présente aux Montréalais Le parcours d’un cinéaste émérite plutôt tête de cochon (à notre grand bonheur!), en sept séances, du 16 au 24 avril. Un régal pour les yeux et un souffle puissant sur les mœurs du continent noir.

335 De Maisonneuve (salle Claude-Jutra) | cinematheque.qc.ca