+ Toutes les playlists

Murder Ford Monument: meurtre prémédité

On peut parler d’un long processus d’accouchement: deux années, qu’il aura fallu au groupe montréalais pour a) exister bel et bien et b) compléter son premier album éponyme, lancé l’automne dernier.

C’est que Murder Ford Monument a d’abord été Dukes of the Archipelagos, puis Archipelagos, passant par divers changements de personnel au gré des mots en moins. Sous son incarnation finale, le quintette est tout de même arrivé à un probant rock noir, mêlant influences folk et post-punk, fait sur mesure pour les fans d’Interpol et de The National.

Maintenant que voilà l’incubation terminée et les chansons de son album soigneusement adaptées à la scène, la bande souhaite précisément intensifier ses flirts avec cette dernière, ici comme ailleurs. Elle envisage également divers projets de vidéoclips. Le chanteur Jesse LeGalais pense tenir bon concept. «Notre ami Marc de Valleys nous a offert de se mettre lui-même en feu et de dévaler la montagne dans un carrosse d’épicerie en pleine nuit. Ça pourrait être pas mal cool!»


30 avril 2010
Green Room | 5386, St. Laurent
avec Nightwood et Distant Shores
myspace.com/murderforsmonument