+ Toutes les playlists
21 septembre, 2007 - 0:12 Éthique urbaine

Éthique Urbaine: Survivre au temps des fêtes

La saison des fêtes amène bien évidemment son lot de partys et, immanquablement, son lot d'entorses majeures à l'étiquette. Afin d'éviter d'être la risée de vos collègues, le mouton noir de votre famille, ou, tout simplement, de commencer l'année 2006 en étant aussi looser qu'en 2005, je vous offre, pour finir l'année sur une note positive, un spécial NON, traduction libre des fameux DON'Ts.

PARTYS DE FINS DE SESSION
NON aux concours de calage, aux shooters de schnaps aux pêches, et aux nu-vite de fin de party; NON aux soirées à thème, style James Bond; c'est plate, plate, plate; NON aux ventes de bas nylon, chocolats ou tasses pour financer l'album des finissants. [

COCKTAILS DU BUREAU
NON à toute déclaration du type «j'te le dis pas souvent, mais j't'aime» ou autre effusion grandiloquente d'affection à ses collègues: vous ne le pensez pas et, de toute façon, on ne vous croit pas; NON au maquillage scintillant, aux paillettes, à la poudre brillante sur le corps et à tout ce qu'on ne porterait jamais durant l'année, mais qui, pour des raisons obscures, refont surface à chaque temps des fêtes; NON au striptease sur «What a feeling», au lip-sync sur «I will survive», au moonwalking sur «Billy Jean» ou aux crises cardiaques aux premières notes de «Dancing Queen»; ça lève le cur; NON au baisage sur les photocopieurs, pour des raisons que je garderai secrètes. [

PARTYS DE FAMILLE
NON aux pieds-de-bas avec outfit de Noël: y a rien de moins chic et c'est disgracieux, surtout lorsque le bas en question affiche un trou au gros orteil; NON aux bottes empilées dans le bain sur du papier journal; NON au fumage de feuilles de gui; NON aux jeux genre «Fais-moi un dessin», mimes ou autres conneries de même acabit; NON au baisage dans la pile de manteaux pour des raisons que je garderai secrètes. [

CADEAUX
NON à tout ce qu'on achète en pharmacie: tout le monde sait que ce petit parfum cheap, jumelé à sa savonnette, dans son attrayant emballage cadeau, vient directement du Jean-Coutu; NON au kit café-tasse Tim Hortons; NON aux boxers avec sapins de Noël «glow in the dark»; NON aux échantillons qu'on a reçus en prime, au porte-clés Matt&Nat qui venait avec l'achat de notre sac à main, et aux stickers dans le bas de Noël qui sont gracieusement offerts chez Empire, avec tout achat; NON aux échanges de cadeaux genre, «j'te vole le tien»; ça laisse toujours un goût amer et ça pervertit la notion de partage.